Le microbiote respiratoire

On a longtemps cru que les poumons sains ne contenaient pas de micro-organismes, ceci est remis en question depuis la découverte récente du microbiote pulmonaire

La composition du microbiote pulmonaire est façonnée principalement par l'environnement : le climat, la zone géographique, le milieu dans lequel on vit et l'exposition  aux animaux domestiques… mais il présente également beaucoup de similitudes avec le microbiote digestif. Cette flore des voies aériennes inférieures (poumons, bronches...) est loin d'être uniforme et varie fortement avec celle des voies aériennes supérieures (nez, bouche). Son rôle est mal connu, mais il pourrait nous protéger de l'inflammation liée à l'allergie.
De multiples facteurs peuvent appauvrir la diversité bactérienne et engendrer un déséquilibre du microbiote respiratoire : certains sont liés à l'organisme (baisse des défenses immunitaires, difficultés pour tousser...), d'autres sont environnementaux (tabac, infections virales, traitements antibiotiques...). Le déséquilibre (dysbiose) du microbiote pulmonaire peut favoriser l’émergence de bactéries ou de champignons pathogènes, et contribuerait au développement de maladies respiratoires chroniques, telles que l'asthme, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Pathologies

Agir sur le microbiote

Les probiotiques peuvent agir sur l'équilibre du microbiote. Découvrez leurs différents modes d'action.

En savoir plus

Le saviez-vous ?

Testez vos connaissances sur les microbiotes


Voir








Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies.