Prébotiques

Les prébiotiques sont des substrats qui favorisent la croissance des bactéries. Ils sont donc indispensables à l’équilibre du microbiote.

Les prébiotiques sont des fibres non-digestibles et pourtant essentielles du régime alimentaire qui stimulent dans le colon de manière sélective la croissance des bactéries du microbiote1,2. Différents des sucres simples ou raffinés apportés par l’alimentation et digérés, ces prébiotiques ne sont pas assimilés par l’organisme mais dégradés via une fermentation dans le côlon par les bactéries de la flore intestinale. 

Qui sont-ils ?

Les mieux étudiés sont les fructo-oligosaccharides (FOS ou fructosanes), l’inuline, les galacto-oligosaccharides. On retrouve les premiers dans de nombreux aliments -  l’ail, les oignons, les bananes et les asperges – mais aussi dans les grains entiers de blé, seigle et orge. L’inuline est issue de la racine de chicorée ou des artichauts. Quant aux galacto-oligosaccharides (GOS), on les retrouve dans les produits laitiers fermentés comme le yaourt ainsi que dans le lait maternel. L’alimentation demeure la seule source de prébiotiques et doit donc être suffisamment diversifiée pour préserver l’équilibre du microbiote.

Bénéfices

Outre une augmentation du nombre de bifidobactéries, les prébiotiques influent également sur d’autres paramètres de manière bénéfique. Ils permettent notamment l’accroissement de l’absorption de magnesium3,4 ainsi qu’une diminution des lipides sanguins5. En outre, des études semblent s’orienter vers leur bénéfice dans la réduction de formation des polypes intestinaux qui peuvent conduire au cancer6,7 ou dans les allergies alimentaires8.

Vignette

Sources

1. Joanne Slavin. Fiber and Prebiotics : Mechanisms and Health Benefits. Nutrients 2013 Apr; 5 (4) : 1417–1435. http://www.mdpi.com/2072-6643/5/4/1417 

2. Gibson GR et al. Dietary modulation of the human colonic microbiota: introducing the concept of prebiotics. J Nutr. 1995 ; 125(6) : 1401-12.  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/7782892 

3. Van den Heuvel EG et al. Short-chain fructo-oligosaccharides improve magnesium absorption in adolescent girls with a low calcium intake. Nutr Res. 2009 ; 29(4) : 229-37. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19410973 

4. Tahiri M et al. Five-week intake of short-chain fructo-oligosaccharides increases intestinal absorption and status of magnesium in postmenopausal women. J Bone Miner Res. 2001 ; 16(11) : 2152-60. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11697813

5. Slavin JL. Position of the American Dietetic Association: health implications of dietary fiber. J Am Diet Assoc. 2008 ; 108(10) : 1716-31. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18953766 

6. Buddington KK et al. Dietary Oligofructose and Inulin Protect Mice from Enteric and Systemic Pathogens and Tumor Inducers. J. Nutr 2002 ; 132 : 472. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11880573 

7. Rafter J et al. Dietary synbiotics reduce cancer risk factors in polypectomized and colon cancer patients. Am J Clin Nutr 2007 ; 85 : 488–96. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17284748 

8. Bouchaud G. et al. Maternal exposure to GOS/inulin mixture prevents food allergies and promotes tolerance in offspring in mice. Allergy 2016 ; 71(1):68-76 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26424001 

Source complémentaire

http://www.med.monash.edu.au/cecs/gastro/prebiotic/faq/

Newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter, merci de renseigner votre adresse email

Le BMI en bref

Le Biocodex Microbiota Institute, référence internationale sur les microbiotes

Voir

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies.