Microbiote intestinal et émotions : un lien ?

Le microbiote intestinal influence-t-il les émotions Si oui, comment ? Une partie du mystère vient d’être levée…

Pour déterminer s’il existait un lien entre les émotions, les zones cérébrales associées et le microbiote intestinal, des chercheurs américains ont mené une étude comparative chez 40 femmes en bonne santé. Pour cela, ils ont d’abord étudié la composition de leur microbiote intestinal ce qui leur a permis de distinguer deux groupes majeurs parmi elles : l’un dont le microbiote est dominé par le genre Bacteroides et l’autre par le genre Prevotella. Ensuite, ils ont procédé à une analyse neurologique par IRM cérébrale réalisée chez chaque participante soumise à un test sensoriel : pendant ces tests, chaque femme était soumise à des images « fortes » susceptibles de générer chez elles des émotions facilement mesurables par l’IRM. Ils ont alors observé que les femmes dont le microbiote était dominé par les Bacteroides présentaient une matière grise plus abondante dans le cervelet, les régions frontales et l’hippocampe, qui sont des zones cérébrales reconnues dans le traitement émotionnel, attentionnel et sensoriel. A contrario, ces mêmes régions étaient moins fortement marquées chez les volontaires dont le microbiote était dominé par Prevotella. Ces résultats, bien que réalisés sur un échantillon assez faible, confirme chez l’Homme le lien existant entre  cerveau et intestin. Néanmoins, les chercheurs ne concluent pas sur le sens de l’interaction, suggérant toutefois que c’est le cerveau, notamment via le système nerveux autonome, qui influencerait la composition du microbiote intestinal.

Source :
Tillisch K. et al. Brain structure and response to emotional stimuli as related to gut microbial profiles in healthy women. Psychosom Med. 2017 Jun 28. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28661940

    émotions stress cerveau intestin-cerveau neurologie