Les troubles

Dysbiose

Divers évènements peuvent affecter la colonisation du corps humain par les microbes et impacter la mise en place d'un microbiote sain chez le nourrisson. À l'âge adulte, cet écosystème peut être perturbé par des facteurs environnementaux et comportementaux (antibiotiques, hygiène de vie, stress...).

Ce phénomène de dysbiose a été observé dans un certain nombre de maladies. Troubles digestifs, ORL ou psychologiques, infections respiratoires, maladies métaboliques ou cutanées...

 

Qu'est ce que la dysbiose ?

La dysbiose est le reflet d’un déséquilibre entre le microbiote et son hôte, faisant suite à des modifications de la composition de la flore bactérienne. Elle est associée à un certain nombre de maladies.

Chez une personne (l’hôte) en bonne santé, la flore microbienne (ou microbiote) est composée d'un ensemble de micro-organismes, bactéries, champignons et virus, vivant en harmonie selon un système parfaitement structuré. L'hôte et son microbiote entretiennent des relations étroites et interagissent pour le bon fonctionnement de chacun.

 

Les facteurs qui la favorisent

Mais divers événements peuvent perturber cet équilibre :

  • Des traitements médicamenteux (antibiotiques en particulier)
  • Les infections virales, bactériennes ou parasitaires
  • Un déficit immunitaire
  • Différentes maladies
  • Un changement brutal d’environnement ou d’alimentation
  • Le stress

Tous ces facteurs peuvent entraîner une modification du microbiote de façon plus ou moins durable : les bactéries néfastes (pathobiontes) peuvent devenir dominantes, les bactéries protectrices plus rares, la diversité microbienne moins riche.

 

La dysbiose, cause ou conséquence de maladies ?

La dysbiose a été décrite au niveau du microbiote intestinal dans de nombreuses pathologies digestives et métaboliques. Elle pourrait être également impliquée dans certaines maladies neuropsychiatriques et neurodégénératives. Pour autant, les chercheurs ignorent encore si la dysbiose est une cause ou une conséquence de ces maladies. L'hypothèse retenue est celle d'un cercle vicieux : la dysbiose serait influencée par des facteurs génétiques et environnementaux, mais jouerait elle-même un rôle dans le déclenchement et la sévérité de ces maladies.

 

Prise en charge de la dysbiose

Pour rééquilibrer votre microbiote, on va favoriser la présence des micro-organismes bénéfiques en consommant des probiotiques, prébiotiques, symbiotiques. C'est ce qu'on appelle la "modulation". En parallèle, on adopte une hygiène alimentaire faisant la part belle aux denrées riches en fibres (artichauts, ail, oignons...) et fermentés (choucroute), sources de prébiotiques. Dans les cas les plus préoccupants, la transplantation fécale sera utilisée pour corriger la dysbiose.

 

Les troubles

Maux de ventre, diarrhées, ballonnements… ces symptômes qui parlent à tous sont des signes courants d'un dérèglement de l'appareil digestif.

Quel rôle peut jouer le microbiote intestinal dans la survenue de maladies liées au système nerveux ? Cette question suscite actuellement un fort intérêt des chercheurs, notamment pour les pathologies suivantes.

Le microbiote intestinal ne nous a pas encore révélé tous ses secrets, notamment lorsqu'il s'agit de comprendre les causes et/ou conséquences qu'il pourrait avoir sur la nutrition et le métabolisme.

Homme ou femme, jeune ou de plus grand âge, un dérèglement des microbiotes peut avoir des effets sur l'appareil urinaire.

Eternuements, écoulement nasal… les pollens ne sont pas les seuls coupables ! Et si les microbiotes avaient eux aussi leur part de responsabilité…

Chez la femme, certains désagréments intimes trouveraient leur origine dans un déséquilibre du microbiote vaginal mais plus surprenant encore du microbiote intestinal.

Comment le microbiote intestinal et le microbiote cutané peuvent-ils influer sur les problèmes de peau ? La recherche a permis de révéler des liens entre eux.

Douleurs articulaires, rhumatismes... le microbiote intestinal est de plus en plus suspecté et exploré sur ce sujet.

Coups de froid ou asthme chronique l'exploration des microbiotes apporte un nouvel éclaircissement sur les maladies respiratoires.

L'un des rôles du microbiote intestinal est de stimuler l'immunité. Lorsque celui-ci se dérègle, les conséquences peuvent être majeures.

Comment alimentation, hygiène de vie et microbiote intestinal peuvent à eux-trois intervenir sur des troubles de la circulation sanguine et du cœur.