Le jus d’orange, c’est bon pour votre microbiote !

La consommation quotidienne de jus d’orange améliorerait la composition et le fonctionnement du microbiote intestinal. Plus globalement, elle aurait des effets positifs sur la santé, selon une étude brésilienne publiée dans le Journal of Medicinal Food.

 

Connus pour leur richesse en acide ascorbique (vitamine C) et en caroténoïdes, oranges et agrumes sont également de gros pourvoyeurs de flavonoïdes - des composés aux vertus anti-oxydantes, anti-inflammatoires, anti-tumorales et hypolipémiantes (capables d’abaisser le taux de graisses dans le sang). On prête volontiers à ces fruits la capacité de préserver notre santé et de nous prémunir des maladies chroniques.

30 cl de jus d’orange par jour

Dans un petit essai clinique, des chercheurs de Sao Paulo ont mesuré les effets de la consommation quotidienne de 30 cl de jus d’orange pasteurisé sur la composition du microbiote intestinal et sur le métabolisme de 10 jeunes femmes en bonne santé. Pendant le premier mois, les participantes avaient pour consigne de boire et manger selon leurs habitudes alimentaires, en évitant toutefois les sources de flavonoïdes, les prébiotiques et les probiotiques, ainsi que les boissons alcoolisées. Le but : entamer la période expérimentale avec de faibles teneurs en substances testées pour mesurer l’effet des agrumes ; les deux mois suivants, elles devaient boire chaque jour 30 cl de jus d’orange industriel ; le dernier mois, elles reprenaient leurs habitudes alimentaires, en excluant le jus d’orange. Parallèlement, elles devaient se soumettre à des prélèvements de sang et de selles à la fin de chaque période, ainsi qu’à diverses mesures biologiques.

Un microbiote enrichi en « bonnes » bactéries

La consommation quotidienne de jus d’orange s’est traduite par une baisse significative des taux de glucose, d’insuline, de triglycérides, de cholestérol total, de LDL-cholestérol (« mauvais » cholestérol), et de la résistance à l’insuline. Le microbiote digestif s’est enrichi en certains micro-organismes, plus particulièrement en espèces pouvant se développer sans oxygène (dites « anaérobies ») ainsi qu’en lactobacilles et en bifidobactéries, bénéfiques pour la santé. Alors que la production d’ammonium, plutôt néfaste pour les intestins, a temporairement baissé, celle de molécules reflétant la bonne santé du microbiote s’est accrue. Aucune incidence notable sur la fonction intestinale des jeunes femmes n’a été rapportée. Le jus d’orange agirait donc comme un prébiotique, favorisant la croissance ou l’activité des bactéries intestinales bénéfiques à notre santé, concluent les auteurs, qui encouragent à en boire quotidiennement.

 

Sources :

Lima ACD, Cecatti C, Fidélix MP et al. Effect of Daily Consumption of Orange Juice on the Levels of Blood Glucose, Lipids, and Gut Microbiota Metabolites: Controlled Clinical Trials. J Med Food 00 (0) 2019, 1–9