Grand
Public
Accès
Pro

Le microbiote au quotidien

Le microbiote intestinal est-il impliqué dans les maux de ventres (douleurs, ballonnement, diarrhée, constipation…) ?

Les chercheurs soupçonnent effectivement une implication d’un déséquilibre du microbiote intestinal dans la survenue de maux de ventres notamment dans les troubles fonctionnels de l’intestin, chez l’enfant comme chez l’adulte.

Existe-t-il des recherches sur le lien entre le microbiote intestinal et le diabète ou l’obésité ?

Le microbiote intestinal jouerait un rôle dans le développement du SII et des MICI. Dans ces maladies, un déséquilibre du microbiote (dysbiose) a été observé et pourrait être à l’origine de réactions inflammatoires de la muqueuse intestinale, responsables de ces troubles.

Existe-t-il des aliments favorables pour le microbiote intestinal ?

Pour entretenir le microbiote intestinal, certains aliments apportent des bénéfices. Aussi, les aliments fermentés comme la choucroute, produits laitiers fermentés… sont sources de probiotiques. Quant aux endives, bananes, poireaux, légumes secs, artichauts…, ils présentent des atouts tels que leur richesse en fibres alimentaires bénéfiques pour l‘écosystème des intestins.

Est-ce que l’allaitement a un intérêt dans la prévention de certaines maladies ?

Il est reconnu que l’allaitement agit sur le développement d’une flore intestinale de bonne composition. L’acquisition d’un microbiote équilibré dès la naissance favorise donc la prévention de certains troubles (asthme, allergie…).

Est-il possible de faire des analyses du microbiote intestinal en prévention de troubles ?

Actuellement, il n’existe pas d’examens de routine dans la prévention de maladies liées au microbiote.

A quoi correspond un traitement par greffe fécale ?

La greffe fécale, ou transplantation fécale, consiste à introduire dans les intestins d’un patient, les selles d’une ou plusieurs personnes saines afin de reconstituer la flore intestinale perturbée. Le but est de permettre au patient de mieux lutter contre les bactéries « défavorables». Elle est actuellement utilisée dans les cas d'infections les plus graves, comme l’infection à Clostridium difficile.

  1. Page précédente
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4

Informations

Les informations délivrées dans ce site ne se substituent en aucun cas à un avis médical. En cas de questions, consultez un professionnel de santé.