Professionnels
de santé
Accès
grand public

Asthme allergique

L’asthme allergique est favorisé par des déséquilibres de la flore intestinale chez le nourrisson. Des études portent sur sa prévention par l’utilisation de probiotiques ou de prébiotiques. 

Une origine allergique

La prévalence de l’asthme est estimée à 14 % chez les enfants et environ 6 % chez les adultes1. Cette maladie inflammatoire des bronches est d’origine allergique dans l’immense majorité des cas. L’allergène peut avoir différentes origines : pollens, tabac, aliment, pollution…Une histoire personnelle d’atopie ou de rhinite allergique pendant l’enfance augmente les risques d’asthme2. En outre, la survenue d’événements pouvant modifier la flore intestinale au début de la vie (césarienne, utilisation d’antibiotiques) est susceptible d’augmenter le risque d’allergies et d’asthme par la suite3

Des dysbioses du microbiote intestinal

Plusieurs études établissent un lien avec une dysbiose du microbiote intestinal4-6 mais aussi du microbiote pulmonaire7,8 suggérant un rôle de ces écosystèmes bactériens dans l’asthme allergique sans pour autant avoir établi une signature claire du microbiote chez les patients. Une augmentation du niveau de colonisation par les Bacteroidaceae et/ou la colonisation de l’espèce Bacteroides fragilis à l’âge de 3 semaines ont été associées à un risque plus élevé de développer un asthme plus tard dans la vie9. De manière générale, une faible diversité du microbiote intestinal pendant les premières semaines de vie a été associée à un risque plus élevé de sensibilisation et d’allergie respiratoire10,11

Prébiotiques et probiotiques en prévention

Actuellement la prise en charge repose sur l’éviction de l’allergène avec un traitement de fond et un traitement de crise en cas d’exacerbation.

La relation entre microbiote intestinal et allergie suggère qu’une modulation du microbiote pourrait prévenir ou réduire les allergies. On trouve dans la littérature un effet des prébiotiques GOS et FOS dans des modèles d’asthme allergique12. En outre, il existe plusieurs études sur l’effet positif de probiotiques dans des modèles animaux pour l’asthme13-15

 

Sources :
1. Global burden of disease due to asthma. The global Asthma Report 2014. http://www.globalasthmareport.org/burden/burden.php 
2. Rhinitis and onset of asthma: a longitudinal population-based study. Shaaban R, Zureik M, Soussan D et al. Lancet. 2008 Sep 20;372(9643):1049-57.
3. Pearl D. Houghteling et al. From Birth to “Immunohealth,” Allergies and Enterocolitis. J Clin Gastroenterol 2015;49:S7–S12 
4. Vael C, Nelen V, Verhulst S, Goossens H, Desager K. Early intestinal Bacteroides fragilis colonisation and development of asthma. BMC Pulm Med 2008: 8: 19 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18822123
5. Songjinda P, Nakayama J, Tateyama A, et al. Differences in developing intestinal microbiota between allergic and nonallergic infants: a pilot study in Japan. Biosci Biotechnol Biochem 2007 ; 71 : 2338-42
6. Vael C, Vanheirstraeten L, Desager KN, Goossens H. Denaturing gradient gel electrophoresis of neonatal intestinal microbiota in relation to the development of asthma. BMC Microbiol 2011 ; 11 : 68
7. Hilty M, Conor Burke et al. Disordered Microbial Communities in Asthmatic Airways. PLOS One. 2010 http://dx.doi.org/10.1371/journal.pone.0008578
8. Millares L, Bermudo G, Pérez-Brocal V, et al. The respiratory microbiome in bronchial mucosa and secretions from severe IgE-mediated asthma patients. BMC Microbiology. 2017;17:20.doi:10.1186/s12866-017-0933-6.
9. Vael C et al. Early intestinal Bacteroides fragilis colonisation and development of asthma. BMC Pulm Med. 2008 Sep 26;8:19
10. Bisgaard H, Li N, Bonnelykke K, et al. Reduced diversity of the intestinal microbiota during infancy is associated with increased risk of allergic disease at school age. J Allergy Clin Immunol 2011 ; 128 : 646-52. 
11. Abrahamsson TR, Jakobsson HE, Andersson AF, Björkstén B, Engstrand L, Jenmalm MC. Low gut microbiota diversity in early infancy precedes asthma at school age. Clin Exp Allergy 2014 ; 44 : 842-50. 
12. Vos AP, van Esch BC, Stahl B, et al. Dietary supplemen- tation with specific oligosaccharide mixtures decreases para- meters of allergic asthma in mice. Int Immunopharmacol 2007 ; 7 : 1582-7. 
13. de Azevedo MS, Innocentin S, Dorella FA, et al. Immuno- therapy of allergic diseases using probiotics or recombinant probiotics. J Appl Microbiol 2013 ; 115 : 319-33.
14. Fonseca VM, Milani TM, Prado R, Bonato VL, Ramos SG, Martins FS, Vianna EO, Borges MC . Oral administration of Saccharomyces cerevisiae UFMG A-905 prevents allergic asthma in mice. Respirology. 2017 Feb 6. doi: 10.1111/resp.12990 . [Epub ahead of print] PMID: 28166610 
15. Juan Z, Zhao-Ling S, Ming-Hua Z, Chun W, Hai-Xia W, Meng-Yun L, Jian-Qiong H, Yue-Jie Z, Xin S. Oral administration of Clostridium butyricum CGMCC0313-1 reduces ovalbumin-induced allergic airway inflammation in mice. Respirology. 2017 Jan 25. doi: 10.1111/resp.12985 . [Epub ahead of print] PMID: 28122397

Les pathologies

  • Allergies alimentaires

    Si les allergies sont des maladies multifactorielles, elles viennent le plus souvent d’un défaut  de la réponse ...

    Voir
  • Rhinite allergique

    La rhinite allergique, manifestation la plus courante de l’allergie respiratoire, évolue fréquemment vers l’asthme al...

    Voir
Newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter, merci de renseigner votre adresse email

Le BMI en bref

Le Biocodex Microbiota Institute, référence internationale sur les microbiotes

Voir

Choisissez la langue dans laquelle vous souhaitez recevoir la newsletter