Le mode d’accouchement influence le microbiote du colostrum

On sait que le mode d’accouchement (voie basse / césarienne) influence la composition du microbiote intestinal du nouveau-né. Une nouvelle étude indique qu’il module également la composition microbiologique du colostrum.

Le microbiote du colostrum est riche de plus de 200 espèces de bactéries différentes. Existe-t-il une différence entre le colostrum des femmes accouchant par voie basse (AVB) par rapport à celui des femmes accouchant par césarienne (AC) ? C’est ce qu’une équipe italienne a tenté de déterminer.

Les chercheurs ont étudié la composition du colostrum de 29 femmes – (15 AVB et 14 AC). Chaque type de colostrum (AVB ou AC) contient un grand nombre de bactéries anaérobies. Le microbiote du colostrum « AC » présente davantage de bactéries d’origine environnementale, ce qui s’explique selon eux par l’exposition plus forte des femmes aux bactéries de l’environnement lors d’un accouchement par césarienne. Autre différence observée : le microbiote du colostrum des femmes « AVB » est plus riche en Streptococcus et Haemophilus (respectivement 49 et 94 % plus riche) tandis que le microbiote du colostrum des femmes « AC » est plus riche en Pseudomonas spp. et Prevotella spp. (resp. 69 et 74 % plus riche). Enfin, le réseau bactérien (liens et interactions entre différents phyla bactériens) est plus étendu dans le colostrum des femmes « AC » que dans le colostrum « AVB ».

Ces premières observations nécessitent des études complémentaires pour interpréter la signification biologique/clinique de ces différences microbiologiques.

Source
Toascana M. et al. Impact of delivery mode on the colostrum microbiota composition. BMC Microbiol. 2017 Sept ;17(1) :205.