Magazine
Image
Microbiota mag 14_couv FR

Microbiota 14 - Decembre 2021

Chers lecteurs, nous en apprenons chaque jour un peu plus sur le rôle central que joue le microbiote intestinal sur notre santé. Mécanismes d’action, liens entre dysbiose et certaines pathologies (syndrome de l’intestin irritable, diabète, obésité, maladie de Parkinson…), rôle prédictif du microbiote sur ces mêmes pathologies, interactions voire interconnexions entre les différents microbiotes de notre organisme, synergie d’action entre le microbiote et certains médicaments… Pas une semaine ne passe sans une nouvelle étude attestant de l’importance du microbiote. Et le rythme s’est même accéléré avec la pandémie. Des études publiées récemment ont ainsi jeté un nouvel éclairage sur la manière dont le microbiote intestinal pourrait être perturbé par le virus (voir Microbiota 11, 12 et 13). Mais, à ce jour, aucune étude n’a examiné l’impact du microbiote intestinal sur l’efficacité du vaccin contre le SARS-CoV-2.

On le sait, la vaccination sert à activer la réponse du système immunitaire. Il existerait même une corrélation entre réponse immunitaire à la vaccination et microbiote intestinal. Cette réponse immunitaire est d’ailleurs variable d’un individu à l’autre (état de santé, pathologies chroniques, âge, stress…). Mais des interrogations demeurent. Qu’est-ce qui fait varier cette réponse ? Quel rôle joue le microbiote intestinal ? L’article de Genelle Healey dans ce numéro lève progressivement le voile sur les facteurs susceptibles d’influer sur l’immunogénicité du vaccin. Selon l’auteure, « il est possible que la dysbiose du microbiome intestinal provoquée par des facteurs de l’hôte puisse être impliquée dans les différentes réponses vaccinales observées ». L’auteure va même plus loin, « certains profils bactériens du microbiote intestinal (i.e., plus d’abondance en Actinobactérie, Clostridium du cluster XI et Proteobactérie) sont associés à une meilleure réponse vaccinale contre certaines affections virales telles que le HIV, la grippe et les rotavirus ».

C’est un fait aujourd’hui incontestable, les vaccins sont le principal espoir dans le contrôle du SARS-CoV-2, mais l’hétérogénéité des réponses vaccinales peut compromettre la lutte contre la Covid-19. Et si le microbiote intestinal devenait le meilleur allié de la vaccination ? Affaire à suivre…

En attendant, nous vous souhaitons une agréable lecture.

BMI 21.51

Publié le 17 décembre 2021
Mis à jour le 13 avril 2022
Télécharger ce dossier

en_view en_sources