Microbiote intestinal et défenses immunitaires

Le dossier thématique Défenses immunitaires et microbiote intestinal fait état des dernières avancées sur le lien entre la flore intestinale et les défenses immunitaires. Il donne un éclairage sur l’état des connaissances et les perspectives autour de 3 grands axes : l’implication du microbiote dans le développement du système immunitaire, son rôle dans les pathologies à fortes composantes immunitaire et inflammatoire (diabète de type 1, MICI entre autres.), et les apports de la modulation des bactéries intestinales commensales dans la prévention d’infections.

Souvent qualifié de « nouvel organe » dans la littérature, le microbiote intestinal jouerait également un rôle dans l’immunité. Les implications de cette fonction insoupçonnée dans la physiologie normale et pathologique du corps humain seraient considérables : du diabète de type I en passant par les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, les réactions de rejet de greffon contre l’hôte et même la prévention de certaines infections… Le microbiote intestinal pourrait-il donc devenir un « nouvel organe immunitaire » ?

On savait le système immunitaire naïf dans les tout premiers instants de la vie et en évolution constante au gré des contacts antigéniques ultérieurs. On lui découvre aujourd’hui un adjuvant dans sa structuration : le microbiote intestinal, présent dès les prémisses de sa formation et qui ne la quitte plus ensuite. Un équilibre reposant sur des interactions complexes s’établit ainsi de manière précoce et permet la cohabitation des acteurs.