Professionnels
de santé
Accès
grand public

Polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde, maladie auto-immune touchant les articulations, serait multifactorielle impliquant des facteurs génétiques, environnementaux et très probablement les microbiotes intestinal et buccal.

Une maladie invalidante

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une affection auto-immune affectant environ 0,3 % de la population mondiale1,2, préférentiellement les femmes en période périménopausique. Elle se caractérise par une inflammation chronique au niveau de la membrane synoviale des articulations et évolue par poussées. Outre les douleurs, elle entraîne une déformation progressive puis une destruction des articulations 3.  

Dysbiose intestinale

La maladie aurait des causes multiples : une prédisposition génétique, un choc émotionnel et enfin des facteurs environnementaux3. Les microbiotes intestinal4,5 et buccal4,6 auraient également un rôle à jouer dans le développement et la sévérité de la maladie., Des études précliniques ont mis en évidence des altérations de la flore intestinale. Leurs resultats indiquent que des anomalies sont également observées au cours des maladies inflammatoires de l’intestin : restriction de la diversité microbienne, réduction de la fréquence des Firmicutes connus pour leurs propriétés immuno-régulatrices, qui sont partiellement corrigées lors de traitements de la PR7.Par ailleurs, il a été observé chez des patients souffrant de PR une augmentation de Prevotella copri dans les selles, corrélée au génotype HLA.

Le microbiote buccal suspecté

L’association entre PR et microbiote buccal est suspectée depuis longtemps en raison de la fréquence des périodontites sévères chez ces patients6,8,9,10 et semble se confirmer dans des travaux récents. De l’ADN de pathobiontes gingivaux tels que Porphyromonas gingivalis, a par exemple été retrouvé dans le liquide synovial de sujets souffrant de PR6,10.

Nouvelles approches thérapeutiques

La prise en charge de la maladie repose sur l’utilisation d’antalgiques, d’anti-inflammatoires, d’immunosuppresseurs et de biothérapies. Néanmoins, les liens qui se dessinent avec les microbiotes ouvrent des perspectives pour le développement de biomarqueurs, voire d’approches thérapeutiques nouvelles pouvant inclure des probiotiques7,11,12.

 

Sources :
1. GuilleminF et al. Prevalenceofrheumatoidarthritis in France: 2001. Ann Rheum Dis 2005;64:1427–30.
2. American College of rheumathology. http://www.rheumatology.org/Learning-Center/Statistics/Prevalence-Statistics
3. Dossier Inserm sur la polyarthrite rhumatoïde, février 2011 http://www.inserm.fr/thematiques/physiopathologie-metabolisme-nutrition/dossiers-d-information/polyarthrite-rhumatoide
4. Zhang X, Zhang D, Jia H, et al. The oral and gut microbiomes are perturbed in rheumatoid arthritis and partly normalized after treatment. Nat Med 2015 ; 21 : 895-905. http://www.nature.com/nm/journal/v21/n8/abs/nm.3914.html
5. Schaeverbeke T, Truchetet ME, Richez C. Gut metagenome and spondyloarthritis. Joint Bone Spine 2013 ; 80 : 349-52. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23806346
6. Scher JU, Bretz WA, Abramson SB. Periodontal disease and subgingival microbiota as contributors for rheumatoid arthritis pathogenesis : modifiable risk factors? Curr Opin Rheumatol 2014 ; 26 : 424-9. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4128331/
7. Breban M. Joint Bone Spine. 2016 Dec;83(6):645-649. doi: 10.1016/j.jbspin.2016.04.005. Epub 2016 May 26. Gut microbiota and inflammatory joint diseases. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27238190
8. Scher JU, Abramson SB. Periodontal disease, Porphyromonas gingivalis, and rheumatoid arthritis: what triggers autoimmunity and clinical disease? Arthritis Res Ther 2013 ; 15 : 122. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24229458
9. Scher JU, Ubeda C, Equinda M, et al. Periodontal disease and the oral microbiota in new-onset rheumatoid arthritis. Arthritis Rheum 2012 ; 64 : 3083-94.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22576262
10. Wolff B, Berger T, Frese C, et al. Oral status in patients with early rheumatoid arthritis: a prospective, case-control study. Rheumatology 2014 ; 53 : 526-31. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24273047
11. Yeoh N, Burton JP, Suppiah P, Reid G, Stebbings S. The role of the microbiome in rheumatic diseases. Curr Rheumatol Rep 2013 ; 15 : 314. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23378145
12. Wang P, Tao JH, Pan HF. Probiotic bacteria: a viable adjuvant therapy for relieving symptoms of rheumatoid arthritis. Inflammopharmacology. 2016 Oct;24(5):189-196. Epub 2016 Aug 31. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27581587

Les pathologies

  • Lupus

    Le lupus est une maladie inflammatoire chronique systémique dont les manifestations sont variées d’un patient à l’aut...

    Voir
Newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter, merci de renseigner votre adresse email

Le BMI en bref

Le Biocodex Microbiota Institute, référence internationale sur les microbiotes

Voir

Choisissez la langue dans laquelle vous souhaitez recevoir la newsletter