Nutrition entérale

La nutrition entérale est associée à une dysbiose du microbiote entraînant fréquemment des diarrhées. Les probiotiques ont montré une efficacité en prévention.

Environ 10 % des malades hospitalisés sont nourris par voie entérale1 et ce chiffre augmente régulièrement2.

Une dysbiose du microbiote intestinal

La nutrition entérale (NE) entraîne un changement considérable dans l’apport des nutriments à l’intestin. Ce phénomène, associé au stress métabolique et aux médicaments administrés, provoque une dysbiose marquée du microbiote intestinal3,4,5,6. Elle est caractérisée par une diminution des micro-oroganismes possédant des propriétés anti-inflammatoires (i.e. Faecalibacterium) , une augmentation des micro-organismes potentiellement pathogènes (i.e. espèces Enterobacter et Staphylococcus) et une réduction du nombre de souches bactériennes individuelles. La dysbiose s’accompagne bien souvent d’une sensibilité accrue aux infections nosocomiales, d’une septicémie et d’une défaillance d’un ou plusieurs organes7-8. La principale complication, la diarrhée9, peut avoir de nombreuses conséquences cliniques négatives et être un motif de réduction, voire d’arrêt de la NE chez les malades hospitalisés10

Des probiotiques efficaces en prévention

Ces perturbations bactériennes ont incité à mener des essais avec des prébiotiques et des probiotiques pour tenter de réduire la fréquence et la sévérité des diarrhées. Des probiotiques ont par ailleurs montré une amélioration de la tolérance de la NE chez des nouveau-nés prématurés ou de faible poids de naissance11. Plusieurs études cliniques et méta-analyses sur l'administration entérale de probiotiques (Saccharomyces boulardii) , de symbiotiques ou de produits riches en fibres solubles ont montré une réduction significative des diarrhées, des complications infectieuses globales et de la durée de l'utilisation d'antibiotiques systémiques12-16. Et en cas de diarrhée, il est ensuite possible de changer le produit, ralentir et réguler le débit et/ou de prescrire des ralentisseurs du transit17

Maximiser l’efficacité de la NE par le microbiote

Un autre enjeu de la modulation du microbiote est d’augmenter l’efficacité nutritionnelle de la NE en la complémentant de probiotiques. Ils pourraient en effet accroître la capacité d’extraction énergétique des nutriments, contrôler le métabolisme des triglycérides ou encore participer au contrôle de l’inflammation18. Des atouts importants en cas de dénutrition.

Sources : 

1. nutritionDay. National reports. Vienna2015 [25/10/2015] ; Available from : http://www.nutritionday.org/en/about-nday/ national-reports/index.html.
2. Bouteloup C, Thibault R. Arbre décisionnel du soin nutri- tionnel. Nutr Clin Métabol 2013 ; 28 : 52-6.
3. Schneider SM et al. Total artificial nutrition is associated with major changes in the fecal flora. Eur J Nutr 2000 ; 39 : 248-55.
4. Whelan K et al. Fructooligosaccharides and fiber partially prevent the alte- rations in fecal microbiota and short-chain fatty acid concen- trations caused by standard enteral formula in healthy humans. J Nutr 2005 ; 135 : 1896-902.
5. Benus RF et al. Association between Faecalibacterium prausnitzii and dietary fibre in colonic fermentation in healthy human subjects. Br J Nutr 2010 ; 104 : 693-700.
6. Schneider SM. Microbiota and enteral nutrition. Gastroenterol Clin Biol. 2010 Sep;34 Suppl 1:S57-61
7. McDonald D, Ackermann G, Khailova L. Extreme dysbiosis of the microbiome in critical illness. mSphere 2016; 31:1
8. Koekkoek. Nutrition in the critically ill patient. Curr Opin Anaesthesiol. 2017 Apr;30(2):178-185.
9. Whelan K. Enteral-tube-feeding diarrhoea: manipulating the colonic microbiota with probiotics and prebiotics. Proc Nutr Soc 2007 ; 66 : 299-306.
10. Martins JR et al. Factors leading to discrepancies between pres- cription and intake of enteral nutrition therapy in hospitalized patients. Nutrition 2012 ; 28 : 864-7.
11. Athalye-Jape G et al. Benefits of probiotics on enteral nutrition in preterm neonates: a systematic review. Am J Clin Nutr 2014 ; 100 : 1508-19.
12. Bleichner G et al. Saccharomyces boulardii prevents diarrhea in critically ill tube-fed patients. A multicenter, randomized, double-blind placebo-controlled trial. Intensive Care Med 1997 ; 23 : 517-23.
13. Schlotterer M et al. Intérêt de Saccharomyces boulardii dans la tolérance digestive de la nutrition entérale à débit continu chez le brûlé. Nutr Clin Metabol 1987 ; 1 : 31-4.
14. Tempé JD et al. Prévention par Saccharomyces boulardii des diarrhées de l’alimentation entérale à débit continu. Sem Hop Paris 1983 ; 59 : 1409-12.
15. Wang C, Chaudhary R, Berg S. Using probiotics in the critically ill: a metaanalysis of 2808 patients. Crit Care Med 2016; 44 (12 Suppl 1):191.
16. Manzanares  et al. Restoring the Microbiome in Critically Ill Patients: Are Probiotics Our True Friends When We Are Seriously Ill? JPEN J Parenter Enteral Nutr. 2017 May;41(4):530-533.
17. Razungles-Ducasse F et al. Aspects pratiques de la nutrition entérale en réanimation. 52e congrès national d’anesthésie et de réanimation
18. Cani PD et al. Gut microflora as a target for energy and metabolic homeostasis. Curr Opin Clin Nutr Metab Care 2007 ; 10 : 729-34.

Les pathologies

  • Diabète

    Le diabète de type 2 ne cesse de progresser dans le monde et les mesures de prévention hygiéno-diététiques sont insuffis...
    Voir
  • Dyslipidemies

    Fréquentes dans la population générale, les dyslipidémies augmentent considérablement les risques cardiovasculaires. Leu...
    Voir
  • Malnutrition infantile

    La malnutrition infantile n’est pas liée uniquement à un déficit ou un excès de prises alimentaires. Le microbiote in...

    Voir
  • Obésité

    De nombreuses études révèlent le lien entre microbiote et obésité. Une alimentation déséquilibrée et une composition du...
    Voir
  • Syndrome métabolique

    Voir
  • Maladies du foie

    Voir
Lettre d'information

Pour vous inscrire à la newsletter, merci de renseigner votre adresse email

Le BMI en bref

Le Biocodex Microbiota Institute, référence internationale sur les microbiotes

Voir

Choisissez la langue dans laquelle vous souhaitez recevoir la newsletter