Une dysbiose du microbiote gastrique à l’origine du cancer de l’estomac ?

Vignette

Une équipe de chercheurs pourrait avoir établi un lien entre dysbiose du microbiote gastrique et survenue de certains cancers de l’estomac.

 

La corrélation entre infection par Helicobacter pylori et adénocarcinome de l’estomac est clairement démontrée. Helicobacter pylori entraine une inflammation chronique de la muqueuse gastrique (gastrite) qui peut engendrer un processus de carcinogénèse. Toutefois, il semble qu’un certain nombre de cancers sont indépendants de l’infection à Helicobacter pylori.

Ces résultats ont été fournis par les travaux de chercheurs portugais, qui ont étudié et caractérisé la flore bactérienne gastrique de 54 patients atteints d’un cancer de l’estomac avant de la comparer à celle de 81 personnes atteintes d’une gastrite chronique. La composition des microbiotes gastriques des deux types de patients est différente. Les patients atteints par un adénocarcinome présentent une dysbiose gastrique caractérisée par une diminution de la diversité microbienne, un enrichissement en Proteobactria, Lactobacillus, Clostridium et Rhodococcus et une proportion moindre de H. pylori. Ce déséquilibre entraine une augmentation de l’activité enzymatique des nitrites et nitrate réductases, lesquelles participent au métabolisme de l’azote en produisant par exemple des composés azotés carcinogéniques.

Cette découverte est la première mise en évidence d’une dysbiose gastrique (potentiellement génotoxique) associée au cancer de l’estomac différente de celle observée dans la gastrite chronique. Elle apporte de nouveaux éléments de l’implication directe du microbiote gastrique dans la survenue des cancers de l’estomac. Cancer qui fait chaque année un million de victimes dans le monde.

 

Sources :

Ferreira RM et al. Gastric microbial community profiling reveals a dysbiotic cancer-associated microbiota. Gut. 2017 Nov 4. pii: gutjnl-2017-314205. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29102920