Professionnels
de santé
Accès
grand public

Allergies alimentaires

Si les allergies sont des maladies multifactorielles, elles viennent le plus souvent d’un défaut  de la réponse immunitaire face aux allergènes. Altération qui pourrait être dûe à un déséquilibre du microbiote.

L'allergie alimentaire (AA) ne cesse de croître dans les pays industrialisés. En Europe, la prévalence de l’AA est de 4,7 % chez l’enfant, 3,2 % chez l’adulte. En France, environ 5 % de la population est allergique1. L’AA correspond à une hypersensibilité développée contre les protéines alimentaires, le plus souvent IgE-dépendantes. Chez l'enfant, cinq allergènes sont responsables de 82 % des AA : œuf de poule, arachide, lait de vache, moutarde et poisson, rejoints à l’âge adulte par celles aux fruits de mer, blé ou encore fruits à coques2

Un mécanisme immunitaire identifié

Pour expliquer ces allergies, les chercheurs supposent que la maturation correcte du système immunitaire requiert une exposition répétée à de nouveaux antigènes bactériens et que l’appauvrissement de l’écosystème microbien favorise le développement de réponses immunes inadaptées contre des antigènes normalement inoffensifs3.

Un lien évident avec le microbiote intestinal

Des observations épidémiologiques ont très vite permis de relier phénomènes allergiques et altération du microbiote : les patients allergiques ont tous un microbiote différent des individus sains4,5. Il a été montré qu’il existe une dysbiose chez les individus allergiques : il semblerait que dans le cadre des AA, les bactéries appartenant aux classes des Clostridia, Proteobacteria, Bacteroidetes ou Actinobacteria6-9 seraient particulièrement impliquées.

Un microbiote thérapeutique ?

Des résultats suggèrent qu’une modulation du microbiote pourrait aider à la prévention des allergies, avec l’utilisation des probiotiques et des prébiotiques. Il existe en effet un grand nombre d’études sur l’effet positif des probiotiques dans des modèles animaux (souris, rats, cochons) de sensibilisation à l’allergie alimentaire, dermatite atopique ou asthme10

 

Sources :
1 - Moneret-Vautrin DA. Épidémiologie de l’allergie alimentaire Revue française d’allergologie et d’immunologie clinique 2008 ; 48 : 171–178 .
2 – Rona RJ et al. The prevalence of food allergy: a meta-analysis. J Allergy Clin Immunol 2007 ; 120:638–46. 
3 - Omenetti   S. et al. The   Treg/Th17 axis : a dynamic   balance regulated by the gut microbiome. Front Immunol 2015 ; 6 : 639.
4 - Panzer  AR et al. Influence and  effect of the human  microbiome in allergy and asthma. Curr Opin Rheumatol   2015 ; 27(4) : 373–80.
5 - Drell T et al. Differences in Gut Microbiota Between Atopic and Healthy Children. Curr Microbiol 2015 ; 71 : 177-83.
6 - Thompson-Chagoyan OC et al. Faecal microbiota and short-chain fatty acid levels in faeces from infants with cow’s milk protein allergy. Int Arch Allergy Immunol 2011 ; 156 : 325-32.
7 - Candela M et al. Unbalance of intestinal microbiota in atopic children. BMC Microbiol 2012 ; 12 : 95.
8 -  Ling Z, Li Z, Liu X, et al. Altered fecal microbiota composition associated with food allergy in infants. Appl Environ Microbiol 2014 ; 80 : 2546-54.
9 - Sepp E, Julge K, Mikelsaar M, Björkstén B. Intestinal microbiota and immunoglobulin E responses in 5-year-old Estonian children. Clin Exp Allergy 2005 ; 35 : 1141-6.
10 - de Azevedo MS, Innocentin S, Dorella FA, et al. Immunotherapy of allergic diseases using probiotics or recombinant probiotics. J Appl Microbiol 2013 ; 115 : 319-33.

Les pathologies

  • Asthme allergique

    L’asthme allergique est favorisé par des déséquilibres de la flore intestinale chez le nourrisson. Des études portent...

    Voir
  • Rhinite allergique

    La rhinite allergique, manifestation la plus courante de l’allergie respiratoire, évolue fréquemment vers l’asthme al...

    Voir
Newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter, merci de renseigner votre adresse email

Le BMI en bref

Le Biocodex Microbiota Institute, référence internationale sur les microbiotes

Voir

Choisissez la langue dans laquelle vous souhaitez recevoir la newsletter