l'allaitement, indispensable a la formation du microbiote intestinal

L'allaitement maternel est indispensable à la constitution du microbiote intestinal du nouveau-né, confirme une nouvelle étude publiée dans la revue Jama Pediatrics.

Le développement du microbiote intestinal d'un bébé se fait au cours de ses premiers mois de vie ; de sa qualité dépendent la bonne santé de l'enfant et sa capacité à se défendre contre les maladies. On sait que la composition de la flore intestinale des individus allaités au sein diffère de celle d'individus nourris au biberon, même à l'âge adulte.

Pour déterminer dans quelles proportions les bactéries de la mère étaient transférées à l'enfant au cours de l'allaitement, des chercheurs américains ont étudié pendant 1 an, chez 107 groupes mères-enfants, la composition bactérienne du lait maternel, du microbiote cutané au niveau de l'aréole de la mère et du microbiote intestinal des bébés.

Dans leur premier mois de vie, jusqu'à 40 % des bactéries du microbiote intestinal des nourrissons allaités au sein sont issues du lait et de la peau de la mère. A l'inverse, l'introduction d'une alimentation solide avant 6 mois entraîne une évolution prématurée de leur microbiote. Par ailleurs, la diversité bactérienne dépend de la quantité de lait bue, même après introduction d'une alimentation solide. Une observation qui conforte les recommandations de l'OMS en faveur d'un allaitement maternel exclusif jusqu'à 6 mois, à maintenir en complément d'une nourriture solide jusqu'à 12 mois, concluent les auteurs.

Source :
Pia S. Pannaraj et al. Association Between Breast Milk Bacterial Communities and Establishment and Development of the Infant Gut Microbiome. Jama Pediatr. Published online May 8, 2017. doi:10.1001/jamapediatrics.2017.0378