Grand
Public
Accès
Pro

Le microbiote vaginal

La flore vaginale est le nom donné à l'ensemble des micro-organismes qui composent l'appareil gynécologique.
L'équilibre du microbiote vaginal est très fragile et sa rupture occasionne des infections, motifs fréquents de consultations médicales.

Initialement décrite sous le nom de flore de Döderlein dès 1894, le microbiote vaginal est un écosystème composé, entre autres, de plus de 200 espèces bactériennes, prédominée par les lactobacilles qui acidifient le vagin. Sa composition et son pH varient au cours des années, et sont influencés par les gènes, l'origine ethnique, la grossesse, la ménopause ainsi que par des facteurs environnementaux et comportementaux (rapports sexuels, hygiène intime...). Le microbiote vaginal a plusieurs rôles, notamment ceux de défendre l'organisme contre les infections et de garantir un environnement favorable à la grossesse.
Diverses maladies peuvent résulter d'un déséquilibre du microbiote vaginal (dysbiose) -infections vaginales, mycoses…- avec des signes caractéristiques : démangeaisons, irritations, perte et odeur anormales. Parmi elles, on retrouve en particulier, les vaginoses bactériennes, associées à la prolifération de certaines souches bactériennes et les candidoses vaginales, aux conséquences plus sérieuses notamment en cas de grossesse.

Des études ont montré que l'administration de probiotiques , par voie locale ou orale, permettait de rééquilibrer le microbiote vaginal, et améliorait ainsi les symptômes tout en réduisant le risque de récidive.

Dans le premier épisode de MICROREVEAL, zoom sur le microbiote vaginal. Comme Julie, vous avez besoin d’en savoir plus sur ce microbiote qui joue un rôle clé dans la santé des femmes ? Louise a interrogé le Docteur Jean-Marc Bohbot, andrologue et spécialiste des infections uro-génitales.

Pathologies

Agir sur le microbiote

Il existe 3 façons d'agir sur l'équilibre de son microbiote. Chacune d'elles a ses propres spécificités.