Le microbiote intestinal impliqué dans l'insuffisance cardiaque ?

Les patients souffrant d'insuffisance cardiaque présentent un microbiote intestinal moins diversifié que les sujets sains, suggérant l’implication possible d'une dysbiose intestinale dans la physiopathologie.

La survie à cinq ans est inférieure à 50 % chez les patients souffrant d’insuffisance cardiaque. Face ce constat, certains chercheurs s'intéressent aux autres organes que le cœur pour tenter de mieux comprendre la physiopathologie de l’insuffisance cardiaque. De précédents travaux ont notamment montré un lien entre des anomalies de la fonction intestinale et l'insuffisance cardiaque suggérant un rôle possible du microbiote intestinal dans l'apparition et l'évolution de cette dernière. Une équipe allemande qui vient d’analyser le microbiote intestinal de patients souffrant d'insuffisance cardiaque, a mis en évidence une faible diversité bactérienne et un déficit en plusieurs espèces bactériennes importantes. Pour cela, les chercheurs ont procédé à l'analyse systématique de la composition du microbiote intestinal chez vingt patients souffrant d’insuffisance cardiaque avec réduction de la fraction d'éjection (LVEF ≤ 35%) par ischémie ou cardiomyopathie dilatée. Ils ont séquencé l'ARN ribosomique 16S bactérien à partir d'échantillons de selles et ont dressé le profil bactérien de chaque patient. Les résultats montrent une diversité du microbiote plus faible chez les sujets malades que chez des sujets contrôles (sujets sains) avec un appauvrissement des familles Coriobacteriaceae, Erysipelotrichaceae et Ruminococcaceae et des genres Blautia et Collinsella ainsi que deux autres genres inconnus des familles Rysipelotrichaceae et Ruminococcaceae. Ces anomalies sont retrouvées chez tous les malades par rapport aux sujets sains (signature bactérienne de la pathologie). Difficile pour l'heure de savoir si elles sont la cause ou la conséquence de l'insuffisance cardiaque mais le rôle de certaines de ces bactéries comme Blautia ou Faecalibacterium qui sont associées à des mécanismes anti-inflammatoires, suggère que cette dysbiose pourrait être un facteur de risque et un marqueur précoce de cette pathologie cardiaque.

Source :
Luedde M et al. Heart failure is associated with depletion of core intestinal microbiota. 8. ESC Heart Fail. 2017 Aug;4(3):282-290. doi: 10.1002/ehf2.12155. Epub 2017 Apr 21