Vous attirez les moustiques ? c'est la faute de votre microbiote !

Pourquoi certaines peaux attirent plus que d'autres les moustiques ? Pour le savoir, des chercheurs ont étudié deux espèces de moustiques, Anopheles gambiae et An. arabiensis, grands vecteurs de maladies (notamment le paludisme).

Si ces deux moustiques sont attirés par les odeurs corporelles, qui dérivent, en partie, des composés volatiles organiques produits par les bactéries du microbiote cutané, ils ne réagissent pas de la même façon aux senteurs. Ainsi, les odeurs produites par les bactéries de la peau humaine attirent davantage les anophèles que celles produites par la peau d'animaux, et plus encore An. gambiae qu'An. arabiensis.

De plus, certaines bactéries du microbiote cutané sont plus susceptibles que d'autres de conférer un pouvoir d'attractivité à la peau, avec des différences selon les personnes colonisées. Corynebacterium minutissimum, majoritaire au sein du microbiote cutané humain, produit des composés qui attirent fortement An. gambiae, au contraire de Pseudomonas aeruginosa. A. arabiensis, de son côté, est attiré indifféremment par toutes les odeurs, quelles que soient les bactéries qui en sont à l'origine.

Pour les auteurs de cette étude publiée dans Medical and Veterinary Entomology, identifier ces composés pourrait permettre de mettre au point des pièges à moustique utilisant les odeurs corporelles et lutter ainsi naturellement contre les maladies dont ils sont vecteurs.

Source:
A. O. Busala et al. Variation in host preferences of malaria mosquitoes is mediated by skin bacterial volatiles. Medical and Veterinary Entomology (2017), doi: 10.1111/mve.1224