Polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie articulaire inflammatoire et chronique qui touche plusieurs articulations. Parmi les causes suspectées, l'interaction de la flore intestinale  avec un terrain génétique particulier.

Environ 1 % de la population adulte souffre de polyarthrite rhumatoïde (PR), les femmes étant plus fréquemment touchées que les hommes.

Une maladie auto-immune évoluant par poussées

La PR est une maladie auto-immune évoluant par poussées, qui provoque une inflammation persistante des articulations, principalement des pieds et des mains. Gonflement, douleur et raideur des articulations sont les principaux symptômes. Sans prise en charge médicale, la PR s'étend à de nouvelles articulations et entraîne leur déformation voire leur destruction progressive. 

Une prédisposition génétique associée à un déséquilibre du microbiote

S'il existe des gènes de prédisposition à la PR, ceux-ci ne suffisent pas à déclencher la maladie ; ils interagissent avec des facteurs environnementaux, parmi lesquels les microbiotes intestinal et buccal suscitent un intérêt croissant. En effet, les patients présentent des déséquilibres microbiens (dysbioses) très proches de ceux observés chez les patients atteints de maladies inflammatoires de l’intestin et qui s'atténuent avec le traitement.

Les probiotiques en thérapie adjuvante

Aucun traitement ne permet aujourd'hui de guérir la PR, mais il existe des moyens pour ralentir son évolution et soulager les symptômes : médicaments antidouleur, traitement de fond (immunosuppresseur ou biothérapie), rééducation (kinésithérapie, ergothérapie, balnéothérapie...) Depuis peu, le recours aux probiotiques comme thérapie complémentaire est considérée comme une approche prometteuse.