Grand
Public
Accès
Pro

Eczéma

L'eczéma allergique, ou dermatite atopique, est une maladie de peau associant sécheresse cutanée et démangeaisons. Non contagieuse, cette dermatose est favorisée par une prédisposition aux allergies dans lesquelles le microbiote jouerait un rôle important.

Trois fois plus fréquent qu'il y a 30 ans, l'eczéma atteint jusqu'à 20 % des enfants. C'est devenu la première dermatose infantile dans les pays industrialisés. L'eczéma disparaît toutefois dans la majorité des cas à l'adolescence, seuls 10 à 15 % des patients restant affectés toute leur vie.

Une réaction immunitaire excessive 

L'eczéma est lié à une prédisposition génétique qui entraîne une altération de la barrière cutanée. Cette altération ouvre la voie à la pénétration des allergènes dans la peau, provoquant une réaction immunitaire excessive. Des modifications de la composition et de la diversité des microbiotes intestinal et cutané, observées chez les patients, pourraient être impliquées.

L'eczéma se manifeste très tôt dans l'enfance (entre 1 et 3 mois) par une peau sèche et rugueuse, et l'apparition, en période de poussée inflammatoire, de plaques rouges provoquant de fortes démangeaisons.

Limitez l'irritation de votre peau

Le traitement de l'eczéma vise principalement à limiter l'irritation de la peau (port de vêtements en coton, utilisation de gels sans savon, séchage délicat de sa peau...) et à atténuer les lésions cutanées à l'aide de crèmes hydratantes et de dermocorticoïdes locaux. Dans les cas plus sévères, le médecin peut être amené à prescrire des antihistaminiques sur une courte durée. 

Les probiotiques amélioreraient les symptômes

Autre approche : corriger la dysbiose (déséquilibre de la flore bactérienne) en modifiant les microbiotes intestinal et cutané. Plusieurs études ont montré que les probiotiques améliorent les symptômes d'eczéma (notamment certains lactobacilles) et diminuent l'inflammation intestinale des bébés atteints. Donnés à titre préventif aux femmes enceintes, ils pourraient diminuer la fréquence d'apparition des symptômes chez leur bébé.

 

Sources :
Nutten S. Atopic Dermatitis: Global Epidemiology and risk Factors. Ann Nutr Metab 2015;66(suppl 1):8-16
La dermatite atopique. Inserm. Mis à jour mars 2016 http://www.inserm.fr/layout/set/print/thematiques/physiopathologie-metabolisme-nutrition/dossiers-d-information/dermatite-atopique
Wang M, Karlsson C, Olsson C, et al. Reduced diversity in the early fecal microbiota of infants with atopic eczema. J Allergy Clin Immunol 2008 ; 121 : 129-34.
Ismail IH, Oppedisano F, Joseph SJ, et al. Reduced gut microbial diversity in early life is associated with later development of eczema but not atopy in high-risk infants. Pediatr Allergy Immunol 2012 ; 23 (7) : 674-81.
Candela M, Rampelli S, Turroni S, et al. Unbalance of intestinal microbiota in atopic children. BMC Microbiol 2012 ; 12 : 95.
Grice EA, Segre JA. The skin microbiome. Nat Rev Microbiol. 2011 Apr; 9(4): 244-253.
Kalliomaki M, Salminen S, Poussa T, et al. Probiotics and prevention of atopic disease: 4-year follow-up of a randomised placebo-controlled trial. Lancet 2003 ; 361: 1869-1871.
Kalliomaki M, Salminen S, Poussa T et al. Probiotics during the first 7 years of life: a cumulative risk reduction of eczema in a randomized, placebo-controlled trial. J Allergy Clin Immunol 2007 ; 119: 1019-1021.
Boyle RJ, Ismail IH, Kivivuori S, et al. Lactobacillus GG treatment during pregnancy for the prevention of eczema: a randomized controlled trial. Allergy. 2011;66(4):509-516.