Le thé, un allié pour les bactéries de la bouche ?

D’après des chercheurs américains, les amateurs de thé abriteraient plus de bactéries bénéfiques dans leur bouche et moins de germes nocifs comme ceux susceptibles de provoquer des caries.

 

Deuxième boisson la plus consommée dans le monde, le thé connaît un succès grandissant. Rien qu'en France, deux personnes sur trois en dégustent chaque jour. Et il n'y a pas que ses saveurs parfumées qui plaisent : ses vertus pour la santé aussi ! D'après une récente étude, le thé est associé à un meilleur équilibre de la flore bactérienne de notre bouche. Le café, en revanche, ne semble pas avoir d'impact majeur sur cette population de 600 bactéries.

Davantage d'espèces bénéfiques dans la bouche

Pour dresser cette observation, les scientifiques américains ont prélevé la salive et les crachats de 938 personnes. Ces analyses ont été complétées par un questionnaire sur les habitudes de vie des volontaires, et notamment leurs boissons favorites. Une large majorité buvait du café et/ou du thé chaque jour. Par rapport à ceux qui n'en boivent jamais, les amateurs de théine ont une flore bactérienne buccale plus riche – une tendance favorisée par chaque tasse bue quotidiennement. La bouche de ces individus abrite davantage d'espèces bénéfiques, et en plus grande quantité, surtout chez les gros consommateurs de thé (3 tasses ou plus par jour). Un gain de richesse, de diversité et de composition non-retrouvé chez les buveurs de café.

A chaque thé son action ?

Selon d’autres travaux, boire régulièrement du thé serait associé à une baisse d’infections bucco-dentaires et de cancers ORL. Explication possible donnée par cette étude : la consommation de thé serait liée à une présence moindre de bactéries responsables de caries dentaires et de maladies parodontales. Le breuvage abriterait par ailleurs des composés actifs, qui varient selon le degré de fermentation des feuilles et leur origine, et capables d'agir sur certains germes. Mais la prudence est de mise, rappellent les chercheurs : établir un lien de cause à effet entre consommation de thé et composition du microbiote buccal est pour l’instant prématuré. Alors en attendant les résultats d’études ultérieures, choisissez le vôtre : thé noir ou thé vert ?

 

Sources :

Peters BA, McCullough ML, Purdue MP et al., Association of coffee and tea intake with the oral microbiome: results from a large cross-sectional study. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev Published OnlineFirst April 27, 2018.