Microbiote intestinal : pas encore « adulte » à 5 ans ?

Actu GP : Microbiote intestinal : pas encore « adulte » à 5 ans ?

Le microbiote intestinal devient « adulte » à l’âge de 2 ou 3 ans, disait-on. Pas tout à fait nuancent les auteurs d’une récente étude scientifique1 : à 5 ans, sa composition n’est toujours pas similaire à celui des adultes.. Certains micro-organismes cruciaux pour une bonne santé continuent même à se développer après cet âge. D’où l’importance d’en prendre grand soin pendant toute l’enfance !

 

C’est une vérité scientifique gravée dans le marbre des manuels de biologie. Dans le ventre de sa mère, le bébé n’a pas de microbiote intestinal : son système digestif est encore stérile ! C’est à partir de la naissance que le microbiote commence à se constituer, par contact avec tous les micro-organismes de la mère lors de l’accouchement et de son environnement. Peu à peu, il devient de plus en plus riche et plus fort en bactéries « amies » jusqu’à ressembler à celui d’un adulte vers l’âge de 2 ou 3 ans, estimaient jusqu’à présent les scientifiques. Récemment, certaines équipes de recherche ont démontré que ce développement pouvait être plus long, et une nouvelle étude suédoise sur plus de 470 enfants de la naissance à 5 ans vient appuyer cette dynamique.

Le microbiote intestinal, « adulte » à 5 ans ? Pas tout à fait !

Les chercheurs ont analysé les micro-organismes présents dans les selles des enfants à différentes étapes (à la naissance, à 4 mois, à 12 mois, à 3 mois et à 5 ans) et les ont comparés avec celui de leurs mères et d’autres adultes., Ils ont d’abord étudié la diversité dans les échantillons. Première découverte : seule une toute petite minorité (3,5%) des enfants de 5 ans avaient un microbiote intestinal aussi mature que celui des adultes. Ils ont ensuite observé comment ces micro-organismes colonisaient l’intestin chez les enfants. Schématiquement, de la naissance à 4 mois, le microbiote intestinal contient principalement des bactéries lactiques ainsi que des bifidobactéries. De 4 mois à 1 an, avec la diversification alimentaire, c’est le grand chambardement : beaucoup de nouveaux micro-organismes arrivent et s’installent, certains se multiplient quand d’autres se réduisent. Entre 1 et 3 ans, l’organisation de cette petite communauté vers un microbiote intestinal « de grand » se stabilise. Cependant, certains micro-organismes qu’on sait très importants pour une bonne santé n’apparaissent qu’à partir d’1 an et continuent à augmenter au-delà de 3 ans. Et même à 5 ans, ils n’atteignent pas encore leur niveau adulte.

Un développement à protéger pour une meilleure santé

Les auteurs de l’étude le soulignent : le microbiote intestinal est sans doute sensible aux perturbations durant toute sa constitution. On sait d’ailleurs aujourd’hui qu’un déséquilibre du microbiote intestinal (dysbiose) chez le tout-petit, par exemple provoquée par des antibiotiques, peut avoir des répercussions sur la santé plus tard : troubles digestifs, surpoids, allergies2,3,4, etc. On sait aussi qu’une alimentation saine lors de la diversification contribue à la construction d’un microbiote intestinal sain5. Le développement harmonieux du microbiote intestinal devrait donc être au maximum préservé, sans doute au-delà de 5 ans, afin de donner aux enfants tous les atouts pour un avenir en bonne santé !

 

Sources :

Roswall J, Olsson LM, Kovatcheva-Datchary P. Developmental trajectory of the healthy human gut microbiota during the first 5 years of life, Cell Host Microbe; 2021 Mar 23:S1931-3128(21)00100-1.