Grand
Public
Accès
Pro

Rhinite allergique

La rhinite allergique, pathologie respiratoire, est due à une réponse immunitaire anormale et excessive, lorsque l’organisme rencontre une substance étrangère ou à laquelle il est devenu sensible. Elle est associée à une dysbiose des microbiotes ORL et intestinal.

500 millions de personnes atteintes

La rhinite allergique est une pathologie très fréquente, dont le nombre de cas ne cesse d'augmenter dans le monde. Environ 500 millions de personnes seraient atteintes.
Elle est dite saisonnière (on parle de "rhume des foins") lorsqu'elle est liée aux pollens d'arbres, de graminées ou d'herbacées, et perannuelle lorsqu'elle est due à des allergènes présents toute l'année, comme les acariens, les moisissures ou encore les poils d'animaux. 

Des symptômes caractéristiques

La rhinite allergique se manifeste par des symptômes très caractéristiques, généralement associés: 

  • Prurit (démangeaison)
  • Anosmie (perte de l'odorat)
  • Rhinorrhée (écoulement nasal)
  • Éternuement
  • Obstruction nasale (nez bouché)

En cas de rhinite allergique saisonnière ou en cas de rhinite allergique perannuelle, ces symptômes sont exacerbés.

Des microbiotes modifiés

Asthme et rhinite allergique seraient fortement liés : 20 % des personnes souffrant de rhinite allergique ont de l’asthme et 80 % des asthmatiques ont une rhinite. Le point commun entre ces deux maladies : elles sont associées à une dysbiose avec une faible diversité du microbiote intestinal, et à l’inverse, une plus grande diversité bactérienne au niveau du microbiote ORL (nez-gorge-oreilles).

Les traitements 

Le traitement de la rhinite allergique repose sur 3 voies : l’éviction des allergènes, les médicaments et la désensibilisation. Il existe aussi des traitements symptomatiques, visant à améliorer votre confort. Enfin, l'approche consistant à traiter la dysbiose et rééquilibrer les microbiotes à l'aide de probiotiques (en particulier les lactobacilles) fait l'objet d’études dont les résultats semblent prometteurs.

 

Sources :
Allergic Rhinitis and its Impact on Asthma (ARIA) guidelines: 2010 Revision. The Journal of Allergy and Clinical Immunology, septembre 2010, vol. 126(3): 466-476.
Mullol J, Valero A, Alobid I, et al. Allergic Rhinitis and its Impact on Asthma update (ARIA 2008). The perspective from Spain. J Investig Allergol Clin Immunol. 2008;18(5):327-334.
Haahtela T, Holgate S, Pawankar R, et al. The biodiversity hypothesis and allergic disease: world allergy organization position statement. World Allergy Organ J. 2013;6(1):3. Published 2013 Jan 31.
Choi CH, Poroyko V, Watanabe S, et al. Seasonal allergic rhinitis affects sinonasal microbiota. Am J Rhinol Allergy. 2014;28(4):281-286.
Peng GC, Hsu CH. The efficacy and safety of heat-killed Lactobacillus paracasei for treatment of perennial allergic rhinitis induced by house-dust mite. Pediatr Allergy Immunol. 2005;16:433–8.
Yang, G, Liu ZQ, Yang, PC. Treatment of Allergic Rhinitis with Probiotics: An Alternative Approach. North American Journal of Medical. Sciences 2013 ; 5(8), 465–468.