Microbiote intestinal et corpulence sont-ils liés ?

Le tube digestif est peuplé de bactéries, virus et champignons. Parmi eux, les deux principales familles bactériennes (les Bacteroidetes et les Firmicutes, dont les lactobacilles) représentent près de 90 % des bactéries du microbiote3. Les 10 % restants sont composés de protéobactéries (dont Escherichia coli, connue pour être parfois néfaste) et d’Actinobactéries, dont les bénéfiques bifidobactéries3. En lien avec l’intestin, un microbiote équilibré participe à la bonne santé et a de nombreuses fonctions : il aide à la digestion et au bon fonctionnement des cellules intestinales, interagit avec le système immunitaire, empêche les molécules et organismes nuisibles de franchir la muqueuse intestinale, et enfin communique avec le cerveau. Chez les personnes obèses ou en surpoids justement, la flore serait déséquilibrée (dysbiose) : globalement moins riche et moins diversifiée9 elle compterait moins de « bonnes » bactéries comme Akkermansia muciniphila et les bifidobactéries, et davantage de bactéries potentiellement néfastes participant à la prise de poids via des mécanismes encore mal compris9.

La dysbiose, un cercle vicieux

Cause ou conséquence, le microbiote intestinal joue un rôle dans l’obésité ; lorsqu’il est altéré, les répercussions sont multiples et entraînent des perturbations au niveau de la digestion, du système de défense et de sa capacité à communiquer avec le cerveau pour gérer la faim8. Ces perturbations entretiennent elles-mêmes la dysbiose du microbiote intestinal9. Plus qu’une maladie métabolique, l’obésité serait donc un trouble du cerveau et du système immunitaire qui se manifeste par un comportement alimentaire anormal auquel participerait le microbiote intestinal3,4,8,10. On vous explique !

9 Mulders RJ et al. Microbiota in obesity: interactions with enteroendocrine, immune and central nervous systems. Obes Rev. 2018 Apr;19(4):435-451
10 Rastelli M et al. Gut Microbes and Health: A Focus on the Mechanisms Linking Microbes, Obesity, and Related Disorders. Obesity (Silver Spring). 2018 May;26(5):792-800.