Quid des prébiotiques ?

Idem côté prébiotiques, ces sucres non digestibles présents dans les légumes, céréales complètes, légumineuses, tubercules, fruits, fruits à coque, herbes, épices… qui servent à nourrir les « bonnes » bactéries et les faire proliférer au détriment des mauvaises. Car si leurs bénéfices pour enrayer l’obésité ont été largement prouvés en laboratoire, les essais chez l’Homme ont donné des résultats divergents6.

Certains prébiotiques ont induit une baisse significative du poids, de l’IMC et du tour de taille chez des adultes obèses ou en surpoids, d’autres en revanche n’ont eu aucun effet6. Globalement, les études mettent en évidence un effet des prébiotiques sur la satiété7, mais celui- ci ne se traduit malheureusement pas par une perte de poids6.

Si les prébiotiques restent une piste de recherche enthousiasmante, il est encore prématuré de les recommander dans la prise en charge de l’obésité et du surpoids, estiment les experts6.

Image3_Article4_DTO