E-cigarette : conséquence sur le microbiote oral et risque d’infections ?

En provoquant un déséquilibre du microbiote oral, le vapotage favoriserait-il les infections de la bouche ? Une étude a tenté de le prouver en remettant en question l’innocuité des cigarettes électroniques.

 

Très populaire chez les jeunes Américains, la cigarette électronique a conquis plus de 20 % des lycéens et près de 5 % des collégiens aux États-Unis. Présentée jusqu’alors comme une alternative saine au tabac, elle ne serait pourtant pas si inoffensive. La dernière génération de e-cigarettes aurait des taux de nicotine et de toxiques comparables à ceux du tabac, et entrainerait une série de réactions inflammatoires via son action sur le microbiote oral. La e-cigarette avait pourtant été disculpée de tout effet néfaste sur le microbiote au niveau des intestins, de la bouche et de la salive dans une étude publiée en 2018.

Déséquilibre du microbiote oral chez les vapoteurs

Pour mesurer l’impact du vapotage sur le microbiote oral, une équipe a réparti une centaine de volontaires en trois groupes selon leur profil : fumeurs (en moyenne un demi-paquet par jour), vapoteurs (½ e-cigarette par jour) et non-fumeurs. Premier constat : l’indice de sévérité des maladies des dents, des gencives ou de la bouche était certes moins élevé chez les vapoteurs (42,5 %) que chez les fumeurs (72,5 %), mais nettement plus élevé que chez les non-fumeurs (28,2 %). Deuxième constat : les vapoteurs ont un déséquilibre (dysbiose) du microbiote oral comparable à celui des fumeurs. Globalement plus riche en bactéries que celle des non-fumeurs, leur salive présente une prolifération de diverses espèces néfastes pour la santé bucco-dentaire. En outre, des cellules humaines exposées aux aérosols de e-cigarette ont une sensibilité accrue aux infections bactériennes par rapport à des cellules exposées à l’air.

Mieux connaître les effets à long terme

Pour les auteurs, les résultats de ces travaux, menés à la fois sur l’Homme (in vivo) et sur des cellules (in vitro), confirment que le vapotage provoquerait un déséquilibre du microbiote oral et accentuerait la vulnérabilité aux infections (caries dentaires, périodontite*). Mais le lien entre les deux reste à prouver. Des études plus approfondies de l’ensemble des effets du vapotage sur la santé buccodentaire, respiratoire et cardiovasculaire, et particulièrement sur le long terme, semblent également nécessaires.

 

*inflammation de la membrane entourant la dent

 

Sources :

Pushalkar S., Paul B., Li Q., et al. Electronic Cigarette Aerosol Modulates the Oral Microbiome and Increases Risk of Infection. iScience. 2020; 100884.; https://doi.org/10.1016/j.isci.2020.100884