La rectocolite hémorragique améliorée par une greffe de microbiote multidonneur

La rectocolite hémorragique (RCH) fait partie des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) du côlon et du rectum où selles molles sanglantes alternent avec un transit normal. On soupçonne une implication du microbiote intestinal dans le développement de cette maladie. La transplantation fécale constitue l’un des traitements possibles. Cette procédure se réalise généralement à partir des selles  d’un seul donneur ayant un microbiote en bonne santé. Dans cet essai clinique publié dans The Lancet, les auteurs évaluent l’ l’intérêt possible d’une greffe fécale combinant plusieurs donneurs chez des patients souffrant de RCH modérée.

Une greffe bénéfique

Les résultats montrent que l’administration intensive (5 fois par semaine) pendant 8 semaines de mélanges de microbiotes intestinaux provenant de plusieurs donneurs, entraîne une amélioration des symptômes de la maladie chez 27 % des patients traités. Ces effets bénéfiques vérifiés par des examens de contrôles (coloscopie), ont persisté au moins 8 semaines après la fin du traitement. Les conclusions de l’étude sont plutôt optimistes suggérant que les rémissions cliniques observées sont liées à la modification de la flore intestinale des patients receveurs. De nouvelles études sur l'efficacité de ces transplantations fécales, ou greffe du microbiote, sont nécessaires pour adapter la posologie du traitement selon la sévérité des symptômes et la nature du microbiote initial des patients.

 

Sources :

S Paramsothy et al. Multidonor intensive faecal microbiota transplantation for active ulcerative colitis: a randomised placebo-controlled trial.Lancet 2017 Mar 25;389(10075):1218-1228. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28214091