Mangez des noix, c’est bon pour votre microbiote !

Qualifiées de "super-aliments", les noix nous permettraient de vivre plus longtemps et en bonne santé. Par quels mécanismes ? Probablement en modifiant la composition du microbiote intestinal.

 

Riches en omega-3, en fibres et antioxydants, la consommation de noix réduirait le risque de maladies cardiovasculaires et de cancers. Pour valider l'hypothèse selon laquelle elles agiraient en modulant la composition du microbiote intestinal, des chercheurs américains ont comparé la composition de la flore intestinale de deux groupes de rats, l'un nourri aux noix, l'autre recevant des substituts comparables sur le plan calorique (même quantité de protéines, de graisses et de fibres, mais de nature différente). Beaucoup plus diversifié, le microbiote intestinal des rats du groupe "noix" avait, entre autres, davantage de Firmicutes et moins de Bacteriodetes que celui des rats du groupe témoin ; une différence dans la composition microbienne qui s'est traduite par un changement dans les capacités fonctionnelles du microbiote, favorisant ainsi des fonctions telles que la synthèse des acides biliaires ou le transport des lipides. En outre, la population microbienne en bactéries "bénéfiques" était plus importante chez les consommateurs de noix, suggérant un rôle de prébiotiques des oléagineux. Si ces résultats doivent être confirmés chez l'Homme, est-ce indispensable d'attendre jusque-là pour ajouter les noix à vos menus ?

 

Sources
Byerley et al. Changes in the gut microbial communities following addition of walnuts to the diet. Journal of Nutritional Biochemistry 48 (2017) 94-102.