Grand
Public
Accès
Pro

Cancers digestifs

Le cancer colorectal et le cancer de l'estomac sont deux cancers digestifs à l'origine desquels le microbiote intestinal joue certainement un rôle essentiel. 

Cancer colorectal, l’importance des facteurs environnementaux 

Avec 694 000 décès par an dans le monde, le cancer colorectal est le 2ème cancer le plus meurtrier. Les facteurs génétiques seraient des causes importantes mais minoritaires de ce cancer digestif, qui devrait son plus lourd tribut aux facteurs environnementaux telles la sédentarité, l'obésité et surtout une alimentation déséquilibrée, cause de dysbiose intestinale. D'ailleurs, l'hypothèse d’un déséquilibre entre des espèces bactériennes délétères et bénéfiques à l'égard de ce cancer est plus que probable.

Longtemps silencieux, le cancer colorectal se manifeste par des troubles persistants ou soudains du transit intestinal : constipation, diarrhée, besoins pressants... 

La recherche de sang dans les selles et la coloscopie constituent les deux principaux moyens de dépistage du cancer colorectal.

Le traitement repose sur la chirurgie, par ablation d'une partie du côlon, parfois complétée par une chimiothérapie ou une radiothérapie. 

Une bactérie en cause dans 80 % des cancers de l'estomac

Si divers facteurs de risque ont été identifiés (tabac, alimentation, antécédents familiaux, prédisposition génétique), la principale cause du cancer de l'estomac est Helicobacter pylori, une bactérie pathogène responsable de gastrite chronique.

Peu spécifiques, les symptômes sont des douleurs gastriques, des nausées et vomissements répétés, une altération de l'état général... Seule une fibroscopie de l'estomac et de l'œsophage permet de confirmer le diagnostic.

La chirurgie constitue le traitement de référence pour les tumeurs localisées, avec une ablation partielle ou totale de l'estomac. Pour les formes localement avancées, les médecins lui associent une chimiothérapie.

La restauration du microbiote, thérapeutique d'avenir ?

L'existence d'un lien entre bactéries et cancers digestifs apparaissant plus que probable, la manipulation du microbiote via des probiotiques et des prébiotiques est une perspective thérapeutique à l'étude.