Le microbiote intestinal impliqué dans le syndrome métabolique

Le syndrome métabolique désigne un ensemble de facteurs de risque de maladies cardiovasculaires, d'AVC et de diabète : un tour de taille élevé, une hypertriglycéridémie, un faible de taux de HDL-cholestérol, une pression sanguine et une glycémie à jeun élevées. Précédemment, des altérations du microbiote intestinal ont été associées aux maladies métaboliques, notamment l'obésité et le diabète de type 2, mais les mécanismes demeurent peu connus.

Des données importantes ont été obtenues suite à des études sur la souris, montrant que, lors de maladies métaboliques, les bactéries du microbiote intestinal étaient capables d'infiltrer la couche de mucus recouvrant la paroi digestive, provoquant une inflammation chronique à l'origine des maladies métaboliques. Les auteurs d’une récente  étude ont observé le même phénomène chez des patients présentant des troubles de la glycémie : ils ont constaté que, chez les patients diabétiques, les bactéries intestinales étaient capable de pénétrer la couche de mucus normalement stérile.

De plus, la distance entre les bactéries du microbiote intestinal et la paroi du côlon était inversement proportionnelle à la sévérité du diabète de type 2. Confirmant les résultats précédemment obtenus chez l’animal, cette découverte ouvre un nouveau champ d'investigation sur le rôle de la localisation du microbiote intestinal lors du diabète de type 2.

Sources
Benoit Chassaing et al. Colonic Microbiota Encroachment Correlates With Dysglycemia in Humans. Cellular and Molecular Gastroenterology and Hepatology. 7 June 2017. http://www.cmghjournal.org/article/S2352-345X(17)30075-9/fulltext
http://www.cmghjournal.org/article/S2352-345X(17)30075-9/pdf