Grand
Public
Accès
Pro

Les troubles

Microbiote déséquilibré et troubles

Le corps humain héberge, à différents endroits du corps (intestin, peau,…) des groupes de micro-organismes vivants (bactéries, champignons, virus…) appelés microbiotes, qui, lorsqu’ils sont à l’état d’équilibre, contribuent à notre bonne santé. Lorsque cet équilibre est rompu (on parle alors de dysbiose), ils peuvent être associés à différentes sortes de troubles, selon la localisation du microbiote impacté selon le microbiote impacté . C’est ainsi que la gastro-entérite, la maladie de Crohn, certains cancers digestifs mais aussi la dépression, le diabète, des allergies ou même des maladies de peau comme l’eczéma pourraient être associés à des déséquilibres des microbiotes. Explorons le lien entre les microbiotes et la santé !

LA DYSBIOSE A LA LOUPE

La composition d’un microbiote est caractérisée par sa diversité (nombre d’espèces différentes présentes chez un individu) et sa richesse (nombre total de microorganismes présents). Lorsque cette composition est perturbée (modification de l’un et/ou de l’autre de ces deux facteurs), l’équilibre est rompu et une dysbiose apparait. La dysbiose peut être associée à un certain nombre de maladies sans que l’on sache encore avec précision si cette dysbiose elle est une cause ou une conséquence de ces maladies. Alors, l’œuf ou la poule ? La science peine à trancher. 

Facteurs

Mon microbiote
est déséquilibré

Prise
de médicaments
(antibiotiques ...)

Consommation
d'alcool et de tabac

Stress

Différentes
maladies

Infections
bactériennes, virales ou
parasitaires

Changement brutal
d'environnement
et d'alimentation

Prise
de médicaments
(antibiotiques ...)

Différentes
maladies

Consommation
d'alcool et de tabac

Infections
bactériennes,
virales ou
parasitaires

Stress

Changement brutal
d'environnement
et d'alimentation

AGIR SUR LA DYSBIOSE

Bonne nouvelle ! Lorsque l’équilibre d’un microbiote flanche, il est possible de le rétablir en agissant sur sa composition (richesse, diversité). C’est la modulation.

Concrètement, on peut agir de différentes manières : Avec une alimentation équilibrée : faible en graisses et en sucres, riche en fibres et en aliments comme l’artichaut, l’ail, l’oignon (naturellement riches en prébiotiques), ainsi que la choucroute, le kéfir, les produits laitiers fermentés… qui sont sources de probiotiques.

Par la prise de :

  • probiotiques
  • prébiotiques
  • symbiotiques (l’alliance des deux précédents)

Sources :
The Human Microbiome Project Consortium. Structure, function and diversity of the healthy human microbiome. Nature 2012 ; 486(7402):207-14.
Jernberg C, Löfmark S, Edlund C, Jansson JK. Long-term impacts of antibiotic exposure on the human intestinal microbiota. Microbiology. 2010 ; 156 : 3216-23.
Martinez-Medina M, Denizot J, Dreux N, et al. Western diet induces dysbiosis with increased E. coli in CEABAC10 mice, alters host barrier function favouring AIEC colonisation. Gut. 2014 Jan; 63(1):116-24.
Lizko NN. Stress and intestinal microflora. Food Nahrung 1987 ; 31:443-447.
Manichanh C, Rigottier-Gois L, Bonnaud E, et al. Reduced diversity of faecal microbiota in Crohn’s disease revealed by a metagenomic approach. Gut. 2006 ; 55 : 205-11.
Amarthaluru S, Joseph C, Kovasevic D, et al. Gut microbiota dysbiosis in celiac disease: a review. Current Science Review, September 18, 2015.
Spiller R, Garsed K. Postinfectious irritable bowel syndrome. Gastroenterology. 2009 ; 136 : 1979-88.
Kabbani TA, Pallav K, Dowd SE et al. Prospective randomized controlled study on the effects of Saccharomyces boulardii CNCM I-745 and amoxicillin-clavulanate or the combination on the gut microbiota of healthy volunteers. Gut Microbes. 2016 : 1-16.
Bäckhed F, Ding H, Wang T, et al. The gut microbiota as an environmental factor that regulates fat storage. Proc Natl Acad Sci USA 2004 ; 101 : 15718-23.
Okada H, Kuhn C, Feillet H, et al. The “hygiene hypothesis” for autoimmune and allergic diseases: an update. Clin Exp Immunol 2010 ; 160 : 1-9.
Burcelin R, Zitvogel L, Fond G, et al. Dossiers d'information de l’INSERM « Microbiote intestinal et santé » - février 2016 http://www.inserm.fr/thematiques/physiopathologie-metabolisme-nutrition/dossiers-d-information/microbiote-intestinal-et-sante