Syndrome de fatigue chronique : une histoire de microbiote ?

Le syndrome de fatigue chronique, cette maladie neurologique qui se caractérise par un état de fatigue persistant même après repos, serait lié à un déséquilibre du microbiote intestinal, selon une étude publiée dans Microbiome.
Egalement appelée encéphalomyélite myalgique, le syndrome de fatigue chronique se manifeste entre 20 et 40 ans, plutôt chez les femmes. Outre une fatigue permanente, les patients souffrent de troubles du sommeil, de troubles cognitifs et 35 à 90 % présentent des douleurs abdominales semblables aux symptômes du syndrome du côlon irritable.

Des bactéries responsables de la maladie

Intrigués par cette similitude, des chercheurs ont comparé les selles des patients à celles des sujets sains et ont observé une sur-représentation de certaines bactéries chez ces malades. Cette dysbiose influencerait la gravité du syndrome, soulignent les auteurs qui espèrent que cette découverte permettra d’améliorer le diagnostic de ce trouble et conduira au développement de nouvelles stratégies thérapeutiques.

 

Sources :

Microbiome April 2017 doi:10.1186/s40168-017-0261-y Fecal metagenomic profiles in subgroups of patients with myalgic encephalomyelitis/chronic fatigue syndrome