Grand
Public
Accès
Pro

Coliques du nourrisson

Coliques du nourrisson : comprendre et soulager les pleurs

« Les cris d’un nouveau-né… c’est le son le plus inquiétant, le plus éprouvant et le plus déchirant qu’il m’ait été donné d’entendre 1», avouent de nombreux parents dans l’incapacité d’apaiser les pleurs inexpliqués de leur bébé, et que les pédiatres voient fréquemment arriver inquiets et démunis dans leur cabinet. Or avec d’autres, ce symptôme traduit souvent un inconfort lié à de simples coliques sans gravité. Et si ce tintamarre intestinal dépendait du microbiote ?

Coliques et microbiote, un lien ?

Attribuées à des causes très variées (intolérance au lactose, prise d’antibiotiques, stress parental2 …) les coliques ont longtemps été diagnostiquées exclusivement grâce à la « règle des 33 » Mais on a récemment découvert par ailleurs que le microbiote intestinal des nourrissons concernés différait de celui des autres bébés :

  • il est moins riche en bactéries bénéfiques (bifidobactéries et lactobacilles notamment)
  • et moins diversifié (les espèces qui le composent sont moins variées)

Rien d’étonnant : chez le tout-petit, l’organisme entier est en construction (système immunitaire, flore…). Ce déséquilibre, appelé « dysbiose », favoriserait l'apparition d'inflammations (donc de coliques) et pourrait influencer le comportement du nouveau-né à travers l'axe intestin-cerveau4.

Comment aider les bébés… et les parents ?

La consultation médicale reste le tout premier moyen pour rassurer les parents, les aider à passer cette étape difficile et leur proposer des pratiques quotidiennes simples 5La piste probiotique est prometteuse elle aussi : l’apport en « bonnes » bactéries (des espèces Lactobacillus reuteri et Bifidobacterium breve entre autres) pourrait réduire de moitié la durée journalière des pleurs après trois mois 6. Un espoir pour tous les parents épuisés par leurs bambins, touchés par les coliques à hauteur de 20 à 25 % dans les pays industrialisés entre l’âge de 1 et 4 mois.

Infographie_coliques_nourrisson

Sources

1- https://www.newyorker.com/magazine/2007/09/17/the-colic-conundrum
2- Rhoads JM, Collins J, Fatheree NY et al. Infant colic represents gut inflammation and dysbiosis. J Pediatr. 2018 Dec;203:55-61.e3. doi: 10.1016/j.jpeds.2018.07.04
3- Wessel MA, Cobb JC, Jackson EB et al. Paroxysmal fussing in infancy, sometimes called "colic". Pediatrics. 1954 ; 14 : 421-43
4- Indrio F, Dargenio VN, Giordano P et al. Preventing and treating colic. Adv Exp Med Biol. 2019;1125:49-56. doi: 10.1007/5584_2018_31
5- https://www.gfhgnp.org/wordpress/wp-content/uploads/2018/09/5-sept-18Fiche-recommandations-COLIQUE.pdf
6- Giglione E, Prodam F, Bellone S et al. The Association of Bifidobacterium breve BR03 and B632 is Effective to Prevent Colics in Bottle-fed Infants: A Pilot, Controlled, Randomized, and Double-Blind Study. J Clin Gastroenterol. 2016 Nov/Dec;50 Suppl 2, Proceedings from the 8th Probiotics, Prebiotics & New Foods for Microbiota and Human Health meeting held in Rome, Italy on September 13-15, 2015:S164-S167