Grand
Public
Accès
Pro

TFI Adulte / Enfant

Les troubles fonctionnels intestinaux (TFI), la plus fréquente des affections intestinales, sont un ensemble de symptômes digestifs chroniques qui ne s’expliquent par aucune anomalie anatomique décelable.

Le syndrome de l’intestin irritable (SII), le plus courant des TFI

Les TFI englobent un ensemble de syndromes tels que le SII, la constipation, la diarrhée, les ballonnements fonctionnels et les TFI non spécifiques.

Le SII touche à lui seul 10% de la population et se démarque des autres TFI par une douleur abdominale, associée à une constipation, une diarrhée ou l'alternance des deux. Il s’accompagne souvent d’un ballonnement abdominal et d’un niveau de stress plus élevé que dans la population générale.

Les TFI n’épargnent pas les enfants

Chez les tous-petits, les TFI représentent la cause la plus fréquente de consultation en gastro-entérologie pédiatrique. On retrouve les coliques du nourrisson avec des troubles de régurgitations et de constipation, le SII, ainsi que d’autres troubles fonctionnels moins bien caractérisés. Douleurs au ventre, ballonnements, diarrhées, constipation sont fréquemment associés aux TFI et peuvent avoir des conséquences majeures sur la vie quotidienne de l’enfant. Le stress et l’anxiété peuvent ensuite favoriser ou entretenir certains symptômes et notamment les douleurs.

La communication entre l’intestin et le cerveau perturbée

Les causes du SII sont encore mal comprises. Le risque de développer un SII serait multiplié par cinq après une infection bactérienne causant une diarrhée aiguë. Un dysfonctionnement de la communication entre le cerveau et l’intestin en lien avec un déséquilibre de la flore intestinale est évoqué. Dans la plupart des cas, il a été observé une perte de la diversité des espèces bactériennes composant le microbiote, avec moins de bactéries favorables et plus de bactéries néfastes. Ces dysfonctionnements seraient à l’origine de troubles moteurs de l’intestin : le transit est ralenti, la barrière intestinale modifiée et une inflammation légère se développe. Ils entraînent une hypersensibilité de la muqueuse qui rend douloureux des phénomènes habituellement normaux comme les mouvements de gaz intestinaux.

Des données prometteuses pour les probiotiques

Pour l’adulte, les options thérapeutiques comprennent, en plus d’une alimentation controlée, les antispasmodiques, laxatifs ou antidiarrhéiques. Chez l’enfant on opte pour des techniques de relaxation et d’hypnose qui peuvent amener un soulagement des maux. Parfois des antispasmodiques peuvent être aussi prescrits. Pour agir sur le microbiote, des données prometteuses sont actuellement disponibles concernant des probiotiques, en particulier les bifidobactéries et les lactobacilles ainsi que la transplantation fécale. Néanmoins, des essais cliniques à grande échelle doivent encore être menés pour confirmer chacune de ces options.